TOP
Enseignement

Une séquence A2 pour la fin d’année : le yearbook

L’année dernière, en mai, lorsque mes troisièmes ont commencé à réviser pour le brevet, j’avais beaucoup de mal à les intéresser au cours d’anglais (forcément : pas d’anglais au brevet, alors on arrête tous les efforts pour se concentrer sur les matières « vraiment importantes »). Pour continuer à les faire travailler sans qu’ils ne s’en rendent trop compte, j’ai décidé de leur faire faire un yearbook (ou album de finissants, chez nos amis francophones outre Atlantique).

La plupart d’entre eux ne connaissait absolument pas, et j’ai donc commencé par quelques séances de découverte. J’ai utilisé la vidéo d’un jeune étudiant américain et un article traitant des « yearbook clubs ». Une fois la définition du yearbook faite, nous avons fait des recherches sur internet concernant les différentes rubriques que l’on peut retrouver dans un yearbook : la double page de portraits, les photos bébé des élèves, les superlatifs, « où je me vois dans dix ans »…. Chacune (ou presque) de ces rubriques nous a permis de réviser un fait de langue en particulier. Je suis restée sur de la découverte seulement : pas de fiches de grammaire ni de point leçon dans le cahier, on se servait uniquement du fait de langue en contexte.

Les élèves se sont ensuite mis en groupes de deux ou trois et chaque groupe a choisi la rubrique sur laquelle iels travaillerait. Au final, voici les rubriques retenues :

  • « Un petit mot de… ». Quelques mots d’adieu de la part de leurs professeurs, du directeur…
  • « Sports ». Un petit texte sur tous les sports pratiqués par les élèves de la classe.
  • « Dans dix ans… ». Où pensent-ils être dans dix ans ? Que feront-ils de leurs vies ?
  • « Sosies ». A quelles célébrités ressemblent-ils ?
  • « Superlatifs ». Qui est lae plus créatif·ve ? Qui a le plus de chances de devenir un·e Youtubeur·se célèbre ?
  • « Devine qui ». Les fameuses photos d’eux bébés… L’une des rubriques les plus demandées… Avec son lot de légendes humoristiques !
  • « Signes astrologiques ». Qui est quoi dans la classe, les affinités entre signes…
  • « Talents et Faiblesses » : là où ils ont bons, et là où ils sont mauvais.
  • « Les artistes de la classe »
  • « Souvenirs ». Quelques bons et mauvais souvenirs de leurs années au collège.

Je leur ai d’abord donné une heure en classe entière pour rassembler les infos dont iels auraient besoin, échanger entre ielles, et « s’interviewer » les un·es les autres. Puis nous avons passé deux heures en salle informatique afin qu’iels puissent taper leurs textes, trouver les images nécessaires, et formater leurs rubriques sous Word pour les rendre un minimum jolies. À vous de voir le temps que vous souhaitez leur donner, selon le résultat voulu. Je pense que ça vaut la peine de s’y attarder un peu, après tout c’est un bel objet qu’ils garderont probablement en souvenir de leurs années collège.

En ce qui concerne la façon de procéder, j’aurais du leurs donner des indications plus précises et leurs montrer des exemples de yearbooks finis. La plupart des élèves m’ont rendu des textes certes corrigés, mais très peu formatés, et j’ai passé beaucoup de temps à mettre tout ça en forme, à choisir des couleurs et polices sympathiques… Après, je peux peut-être réutiliser le modèle créé pour les prochaines années. Cela me fera gagner un temps précieux. Car si je n’avais qu’une classe de troisième cette année, ça ne sera peut-être pas toujours le cas !

Après m’être demandé si ça valait le coup d’apprendre à utiliser InDesign (je n’avais pas le temps, mais ça vaut carrément le coup de s’y intéresser), j’ai décidé d’utiliser Word, puisque c’est le logiciel que je maîtrise le mieux et qui offre tout de même un bon niveau de personnalisation.

Pour finir, je suis allée en faire imprimer et relier un exemplaire pour le montrer aux élèves, avant de leur proposer de le faire imprimer en gros pour obtenir un prix plus intéressant. Ceux qui ont voulu ont également pu récupérer la version PDF. Je leur ai proposé trois couleurs pour la couverture : rouge, jaune et bleu-vert. Ils ont vraiment apprécié d’avoir le choix.

Et voilà, un super souvenir de leurs années collège, fait de leurs petites mains et dont ils étaient tous très fiers ! Même les élèves les plus en difficulté et les plus désintéressés de l’anglais se sont vraiment investis dans ce projet, et j’étais bien sûre ravie de cette petite victoire.

Alors ? Ça vous tente, le projet yearbook ?

«

»

  • 10 ans d'amour samedi. On a célébré ça comme il se doit, et c'était parfait. 💙
  • Image Instagram
  • Mon premier voyage aux Etats-unis...
J'ai un peu du mal à réaliser, c'est passé à la fois très vite et très doucement, j'en ai pris plein les yeux plein l'esprit plein le coeur et là je suis déjà dans le mariage sans avoir eu le temps de digérer.
C'est fou fou fou.
  • Image Instagram
  • 🍒
  • Et bim.
#EVJF
  • On fait comme si il faisait encore beau en postant des photos de vendredi, d'accord
  • Aujourd'hui il fait enfin beau et ce matin c'est le cross du collège.
Je suis censée vérifier que les gamins ne trichent pas. Watch me faire l'aveugle sans honte aucune 😎