Mon bullet journal minimaliste pour 2020

Après presque un mois dans mon nouveau bullet journal, il est grand temps que je vous fasse faire un petit tour à l’intérieur ! Voici donc les différentes sections qu’il contient.

Un point sur le carnet de mon choix…

Fin décembre, il me restait pas mal de pages dans mon bullet journal, mais j’avais très envie de démarrer un nouveau carnet parce que comme ça, j’aurais eu un bujo parfait.

Ce qui devait arriver arriva : j’ai dessiné au crayon tous les brouillons de mes pages, dont mon future log, et puis j’ai commencé à le repasser à l’encre… Avant de me rendre compte que je n’avais aucun endroit pour noter des infos ou tâches prévues. Et oui, le calendex nécessite une page accompagnatrice pour noter à quoi correspondent les symboles, et j’avais tout simplement oublié de prévoir la place nécessaire. J’ai respiré profondément, j’ai décidé d’en rire et j’ai essayé de régler le problème comme j’ai pu. Première leçon de 2020 : rien n’est jamais parfait !

Cette année, j’avais donc décidé de partir sur un Leuchtturm1917, de couleur bleu nordique. J’adore cette teinte. Les Leuchtturm font 249 pages, et d’après mes calculs, ça sera suffisant pour tenir toute l’année. Je ne suis pas si embêtée par la finesse du papier. C’est vrai que je vois à travers ce que j’ai écrit de l’autre côté, mais ça ne me dérange pas tant que ça : je ne peins pas, ne colle rien dessus, je n’ai pas besoin de papier super épais et résistant. Je préfère avoir un bon nombre de pages pour le prix que je paye un carnet !

Afin de pouvoir y accrocher mon stylo (un Parker Jotter presque de la même couleur) j’ai collé sur la couverture arrière un porte-stylo Leuchtturm. Seul problème : il n’est pas neuf, et si je pensais qu’il ne collerait peut-être pas très bien, mais c’est au final la couture qui a commencé à lâcher… J’en rachèterai probablement un, parce que je me suis vraiment habituée à ne pas avoir à chercher mon stylo dans mon sac : je sors mon Bujo et le stylo est dessus, c’est vraiment pratique.

Voici donc ce que vous pouvez trouver dans mon bujo en ce début d’année…

L’index

J’ai rempli l’index parce qu’il est dans le carnet, mais honnêtement, je ne m’y réfère jamais. De plus, j’ai l’impression qu’il sera très vite plein et donc inutile…

Le future log

La toute première page est un tableau à la méthode Alastair afin de compléter mon Calendex, qui occupe les pages suivantes. Au début, je voulais utiliser cette première page pour simplement noter mon mot de l’année, mais après l’erreur du future log sans zone de notes, j’ai été obligée de réquisitionner cette page pour régler le problème. Bien évidemment, elle est déjà pleine, et j’ai donc du faire une nouvelle page plus loin. Premier constat : ce n’est vraiment pas pratique de devoir tourner les pages pour voir à quoi correspond un événement dans mon future log, et même si j’aime beaucoup le rendu du Calendex d’un point de vue esthétique, je sais que je ne conserverai pas ce système dans mon prochain Bujo.

Mes objectifs

Mes objectifs de l’année sont peu nombreux. Je les ai notés tous ensemble sur la même page, autour du mot que j’ai choisi pour cette année : résilience. Sur la page d’en face, j’ai redivisé mes objectifs en quart. Ce sont donc mes objectifs pour le premier quart de l’année, que je divise ensuite également en objectifs mensuels. Le but est de transformer cette vision du futur en de petites actions à mettre en place au quotidien.

When did I last…

Une simple double page afin de noter la date à laquelle j’ai effectué des tâches qui ne reviennent pas souvent : couper les griffes des lapins, passer la bouilloire au vinaigre blanc, laver le rideau de douche…

wishlist et dépenses prévues

Les dépenses prévues dans les mois à venir. Cela me permet de voir quand les prochaines dépenses vont tomber, et d’évaluer ce que j’ai besoin de mettre de côté dans ce but.

Finances et dépenses essence

Un tableau récapitulant mes salaires, l’argent mis de côté et ce que nous avons dépensé. Je consigne également la date de mes pleins d’essence, le nombre de kilomètres fait, et d’éventuelles informations de trajet (si j’ai pris l’autoroute pour faire un long trajet, mon plein aura forcément duré moins longtemps).

Budget mensuel

Un tableau recensant mes dépenses fixes et le budget alloué aux divers domaines de la vie quotidienne : courses, essence, loisirs…

Liste de projets en cours et planning de publication

Une liste de mes projets en cours, avec lorsque c’est le cas le numéro de la page contenant les informations sur ce projet, la liste de tâches à effectuer, etc.

Sur la page de droite se trouve un tableau reprenant tous les mercredi de l’année puisque ce sont les dates auxquelles je compte publier des articles. J’y écris des idées d’articles au crayon à papier, puis je repasse à l’encre une fois l’article publié. Ainsi, je sais à l’avance ce que je dois écrire, et je garde une liste d’idées sous la main pour combler les trous qui n’ont pas d’article en particulier déjà décidé d’avance.

Voilà pour l’organisation de ce nouveau bullet journal ! J’espère qu’il me fera toute l’année et que je pourrai ainsi voir mes besoins et mon utilisation de ce système évoluer au fur et à mesure. Je vous dis à bientôt pour vous montrer la manière dont je l’utilise au quotidien !

Suzanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page