TOP
Enseignement

Ma semaine à l’école : mon planning, heure par heure

La semaine dernière, j’ai pris le temps de noter chaque jour ce que j’avais fait de ma journée en détail, pour deux raisons : d’abord, je voulais savoir combien de temps je travaillais en tout, et ensuite, pour vous donner un aperçu de toutes les choses qu’englobe le métier de prof !

Avant de commencer, je dois préciser que je me refuse à travailler le week-end. C’est une résolution que j’ai prise cette année, après l’avoir essayé pendant quelques mois l’année dernière. Pour le moment, je m’y tiens ! Je suis souvent un peu plus longue pour corriger du coup, mais avec trois classes de sixième, j’ai beaucoup moins d’expressions écrites (des « rédactions ») à corriger. Forcément, il est plus rapide de corriger des contrôles de vocabulaire !

C’était également ma semaine à 20h de cours (je fais 18 heures les semaines impaires et 20 heures les semaines paires).

Voici donc ma semaine, jour par jour !

Lundi – 9h30

J’ai commencé par avoir cours de 8h à 9h.
De 9h à 10h, j’ai une heure de trou. J’en profite pour faire toutes les photocopies dont j’aurai besoin au cours de la semaine à venir. Je les stocke dans mon casier, par paquets avec inscription de la date et de l’heure de cours où j’aurai besoin de les emporter. J’ai également profité de cette heure pour préparer mon heure de vie de classe avec les sixièmes l’après-midi : j’ai créé une fiche sous forme de carte heuristique pour les amener à réfléchir au rôle du délégué.

J’ai eu cours de 10h25 à 11h20.

Entre 11h20 et 13h10, j’ai pris une demi-heure pour manger, j’ai pointé des chèques pour la classe dont je suis prof principal, et j’ai préparé mon après-midi. J’ai ensuite eu cours de 13h10 à 16h15.

Chez moi, le soir, j’ai travaillé de 17h30 à 19h30. J’ai rédigé des demandes d’autorisation de droit à l’image pour l’utilisation de Classdojo avec les sixièmes, ainsi qu’un guide expliquant aux parents comment ils pouvaient accéder au site.

Je commence toujours ma semaine avec une bonne dose de motivation après ma pause de deux jours, et c’est en général une journée où je suis très productive, d’où les 9h30 de boulot !

Mardi – 5h30

J’ai eu cours de 8h15 à 11h20. Après ça, réunion de coordination d’une petite demi-heure avec mes collègues d’anglais.

L’après-midi, chez moi, j’ai travaillé de 14h30 à 17h. J’ai préparé un contrôle pour mes sixièmes et avancé une séquence pour mes 4emes. En deux heures, j’ai créé environ un tiers de la séquence.

Mercredi – 6h30

J’ai eu cours non stop de 8h15 à 12h20 le mercredi matin. L’après-midi, j’ai travaillé de 15h à 17h30. J’ai préparé les binômes pour la classe dont je suis prof principale et j’ai créé un quizz plickers pour réviser les premiers points de grammaire et de vocabulaire étudiés.

Jeudi – 6h30

J’ai eu cours de 8h15 à 10h05. Puis je suis restée une heure au collège pour attendre une collègue que je ramène en voiture. Pendant ce temps, j’ai plastifié mes cartes Plickers.

Une fois chez moi, j’ai travaillé de 15h à 18h30. J’ai corrigé des copies, découpé les cartes que j’avais plastifié et arrondi les angles au ciseau pour que les élèves ne se crèvent pas un oeil (33 cartes, quatre coins… Ergh), puis j’ai fait le planning de ma semaine suivante.

Pour ce faire, je note dans chaque créneau horaires le nom du teacher assistant du jour, la question d’appel pour mes quatrièmes (au lieu de simplement répondre « present » ou « here », les élèves doivent répondre à une question : par exemple, « what’s your favourite animal », ou « what country would you like to visit »), puis le numéro de la séance en suivant le plan de déroulement de mes chapitres. Si c’est un document audio ou vidéo, je souligne le numéro afin de savoir qu’il me faudra allumer l’ordinateur dès le début de l’heure. Enfin, je me réfère à mon plan et note les photocopies que je devrais faire pour la semaine le lundi suivant.

Une fois tout ça fait, je remplis le cahier de texte en ligne. Je précise le nom du chapitre, le numéro de la séance, le déroulé du cours, les documents utilisés, et ajoute les éventuels devoirs. Enfin, j’insère le lien google drive du cours : toutes les leçons notées sur le cahier sont tapées à l’ordinateur et projetées. Chaque soir, je mets à jour sur mon drive le document qui contient ces leçons. Les élèves et leurs parents y ont ainsi accès de chez eux et peuvent vérifier qu’ils n’ont pas fait de faute. C’est aussi utile en cas d’absence.

Vendredi – 8h

Enfin, vendredi, j’ai eu 6h de cours, de 8h15 à 16h15. Entre temps, j’ai pris une demi-heure pour manger, et j’ai fait de petites choses sur place, comme découper des photocopies, préparer mes cours de l’après-midi, préparer des photocopies de coloriages pour occuper mes sixièmes DYS pendant un contrôle, etc.

Enfin, le soir, j’ai pris une demi-heure pour ajouter une fiche exercice à mes quatrièmes qui avaient beaucoup bavardé pendant l’heure… Nous n’avions donc pas pu aller au bout du cours. J’ai pour règle de leur faire faire à la maison tout ce qu’on a pas eu le temps de faire en classe à cause d’eux. En général ils finissent par comprendre qu’ils feraient mieux de se taire :o)

Et j’ai arrêté là, bien fatiguée, pour aller me faire un marathon d’épisodes de Reign, mon petit plaisir coupable du moment !

On compte donc un total de 39 heures pour cette semaine. J’en ai parfois des beaucoup plus chargées, et des beaucoup plus light : c’est un métier où il faut savoir s’adapter et profiter des semaines moins chargées pour s’avancer ou créer du contenu de cours… Ou bien encore, profiter de son canapé !

«

»

  • Un peu de fraîcheur matinale avant de retourner s'enfermer dans les apparts... La canicule sans piscine ça devrait être illégal 😒
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • 😎
  • Mon poisson pref'
  • 10 ans d'amour samedi. On a célébré ça comme il se doit, et c'était parfait. 💙
  • Image Instagram
  • Mon premier voyage aux Etats-unis...
J'ai un peu du mal à réaliser, c'est passé à la fois très vite et très doucement, j'en ai pris plein les yeux plein l'esprit plein le coeur et là je suis déjà dans le mariage sans avoir eu le temps de digérer.
C'est fou fou fou.