TOP
Enseignement

ClassDojo : l’application de gestion de classe tout-en-un

J’ai commencé à utiliser ClassDojo l’année dernière, alors que j’étais à la recherche d’une application de gestion de classe qui soit bien adaptée au collège. Après avoir fait le tour de ce qui était disponible, je me suis décidée à utiliser celle-ci : elle est très complète et répondait parfaitement à mes besoins.

Classdojo, qu’est-ce que c’est ?

À la base, ClassDojo permet donc de faire de la gestion de classe. On créé d’abord nos classes en rentrant les noms des élèves. Puis, chaque élève se voit attribuer aléatoirement un petit monstre qui le représente. Il est ensuite possible de donner ou d’enlever des points aux élèves en fonction de leur travail ou de leur comportement.

Les intitulés des points positifs et négatifs sont entièrement personnalisables : pour ma part, j’ai ainsi des points de participation et des points négatifs de prise de parole sans lever la main, des points pour un travail en groupe de qualité, … Tous ces points s’additionnent et peuvent être projetés au tableau : toute la classe est affichée et les totaux positifs et négatifs sont décomptés séparément. L’application permet aussi de voir en un coup d’œil un compte-rendu propre à chaque élève, avec le « donut », un graphique circulaire.

Différentes fonctionnalités

Classdojo est également équipé d’une « Toolbox », dans laquelle on trouve un outil pour générer des groupes (vous choisissez le nombre d’élèves par groupe), un minuteur, un sonomètre, de la musique pour se concentrer ou se motiver, et différents outils pour afficher des directives ou informations diverses. Vous gérez le tout depuis un téléphone portable ou une tablette : l’ordinateur relié au vidéoprojecteur affiche le contenu souhaité. Il est également possible de tenir un registre des présences et des retards via l’application. Bref, c’est un outil hyper complet et qui peut vraiment servir de plateforme unique.

Pour les profs un peu branchés réseaux sociaux, il y a également une fonction « story », avec une story générale pour la classe et une story propre à chaque élève, sur lesquelles on peut poster textes, vidéos, et photos. Enfin,  une fonction messagerie (avec les parents ou les élèves) vient compléter l’application.

Un vrai lien avec les familles

Il est donc très utile de demander aux familles de s’inscrire sur Classdojo en début d’année. Parents et élèves peuvent s’y créer des comptes séparés grâce à des codes générés automatiquement. En ce qui me concerne, je n’ai donné les codes qu’aux parents cette année : je ferai peut-être les deux l’an prochain, les élèves me l’ayant réclamé.

En soi, je n’utilise pas Classdojo comme quelque chose de très sérieux. Tout ce qui est devoirs, deadlines, communication avec les parents reste sur Scolinfo. Les problèmes de discipline (bavardages, oublis de matériel, devoirs non rendus…) sont toujours signalés via le carnet de correspondance. Classdojo me permet simplement d’apporter aux parents un aperçu de ce que nous faisons en classe et de l’attitude de leurs enfants. Je veux que cela reste ludique pour les élèves et que ça les motive à se dépasser en classe ! Au final, la moitié seulement des parents de mes sixièmes se sont créé un compte et ce n’est pas un problème en ce qui me concerne : je ne voulais pas qu’ils s’y sentent obligés.

Du point de vue légalité, en début d’année, j’ai fait remplir aux parents une autorisation afin que je puise prendre les élèves en photo et les poster sur les stories de mes classes. Seule une élève n’a pas souhaité être prise en photo, et je fais donc attention à ne pas l’inclure : tous les autres sont ravis de se retrouver sur la story de la classe. Je ne poste que quelques photos, et notamment lorsqu’on travaille en groupe ou sur un sujet en particulier. Je m’en suis par exemple servi pour montrer aux parents le poster gagnant d’un concours organisé avec les productions des élèves pour une tache finale, « My room, my rules », et puis les activités faites pour Halloween. J’ai également pu montrer aux parents de la classe dont je suis prof principale la décoration de la salle réalisée à Noël grâce au sapin, aux boules et aux guirlandes qu’ils avaient prêtés.
Il faudrait sans doute que j’essaye de poster des photos plus régulièrement : malheureusement, il y a tellement de choses à faire et penser pendant une heure de cours, ça me sort souvent de l’esprit !

Comment je l’utilise

J’en fais cette année un usage vraiment intensif avec mes sixièmes, et beaucoup plus épisodique avec mes quatrièmes. Il y a une raison à cela : en fait, j’utilise beaucoup plus de contenu vidéoprojeté avec les quatrièmes, et je ne peux donc pas afficher Classdojo avec l’attribution des points en temps réel. En soi, ce n’est pas très grave, il me suffirait de leur montrer où ils en sont une fois par semaine, mais je trouve que ça enlève un peu à l’aspect gestion de classe : ils ont tendance à oublier très vite.

Comme je suis la première enseignante de mon établissement à utiliser régulièrement Classdojo, j’ai été nommée responsable pédagogique de l’application. C’est à dire que lorsqu’un autre professeur souhaite s’inscrire, il faut d’abord que je confirme son appartenance à l’établissement. Cela m’a également donné accès à un groupe Facebook privé sur lequel des enseignants du monde entier s’échangent trucs et astuces sur leur utilisation de Classdojo. C’est toujours une bonne source d’inspiration !

En conclusion, je dois dire que les élèves (notamment les sixièmes) aiment vraiment beaucoup cet outil, et ils me réclament régulièrement l’affichage des points au tableau. Beaucoup d’entre eux ont un côté assez compétitif qui ressort pas mal lorsque Classdojo est utilisé, et ça rend souvent les heures de cours très vivantes ! En bref, je vous le recommande chaudement si vous êtes à la recherche d’une application de gestion de classe complète et ludique.

«

»

Instagram n'a pas retourné le status 200.